La formation des enseignants inuit


le 10 janvier 2014

La formation des enseignants inuit

Publié le 10 janvier 2014

Les cours sont conçus et développés à l’UQAT par les professeurs et chargés de cours qui travaillent en collaboration avec un coenseignant inuit dont la langue seconde est l’anglais, langue véhiculaire de la formation. Ce dernier traduit les contenus de cours en inuktitut et s’assure de leur compréhension par les étudiants et de la rétroaction auprès du professeur. Certains étudiants ayant fait leur scolarité de base en français, l’usage de cette troisième langue s’ajoute aux deux premières.

Les calendriers scolaires des établissements, les contraintes familiales et communautaires des étudiants inuit, ainsi que les aléas climatiques exigent des professeurs, des gestionnaires et des partenaires beaucoup de souplesse et une bonne capacité d’adaptation.

Le premier certificat, Certificat d’enseignement au préscolaire et au primaire en milieu nordique I (4340), a pour objet la formation pédagogique des enseignants et des autres agents d’éducation, acteurs du projet éducatif du secteur préscolaire et primaire des communautés. Le cheminement prévu favorise le développement de connaissances et d'habiletés psychopédagogiques et sociopédagogiques dans la perspective de l'intégration des savoirs d'expérience et des savoirs théoriques. Dans ce cheminement, le concept de recherche-action supporte une intervention qui s'inspire d'une approche interculturelle visant la prise en charge de leur pratique par les individus. Ce programme a pour caractéristique première la reconnaissance de l'identité culturelle des populations auxquelles il s'adresse.

Le deuxième certificat, Certificat en enseignement au préscolaire et au primaire en milieu nordique II (4740), en continuité avec le premier, vise le développement des compétences des enseignants et des autres ressources en éducation en tant qu'acteurs de première ligne du projet d'école. De plus, il permet à l'enseignant et aux autres ressources en éducation de : renforcer les outils d'analyse conceptuels des situations éducatives; consolider le développement des compétences en langue inuit en rapport aux contenus et à l'enseignement de la langue et des mathématiques; faire le point sur leur développement professionnel en vue de l'identification des besoins pour la poursuite de la formation; développer les connaissances de base pour l'analyse et la compréhension des interactions entre les groupes de personnes appartenant à des groupes culturels différents et distincts.

Le troisième programme, Certificat de développement de la pratique enseignante en milieu nordique (4840), dans la continuité des programmes précédents, vise l'amélioration de la pratique professionnelle des enseignants et des autres ressources en éducation en tant qu'acteurs du projet d'école de la communauté. Les compétences professionnelles à développer dans le cadre de ce programme sont de deux ordres : des compétences reliées à l'acquisition de savoirs propres aux différentes disciplines scolaires enseignées en inuktitut en vue de l'amélioration de leur enseignement, et des compétences résultant de savoirs liés à la création ou à l'adaptation de méthodes et de moyens pour faciliter l'enseignement des diverses disciplines scolaires en inuktitut.

Sur le terrain

À chaque session, pour la dispensation de chacun des cours de 3 crédits, les professeurs ou chargés de cours effectuent deux séjours au Nunavik. Les séances de travail sur place sont intensives et requièrent un sens de l’organisation, un esprit d’initiative et une bonne capacité d’adaptation pour s’ajuster aux multiples imprévus en lien avec le vécu communautaire nordique.

                       

À distance

Que ce soit pour planifier des activités de formation, pour approfondir des questions, pour préparer un cours ou soutenir la démarche de travail des étudiants, la gestion du projet ainsi que le soutien pédagogique sont menés à l’aide de visioconférences ou de conférences téléphoniques. Celles-ci relient les deux communautés inuit d’Ivujivik et de Puvirnituq au campus de l’UQAT de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or. De plus, le groupe de cogestion se réunit en présence deux fois l’an pour une session de travail de deux ou trois jours. Les activités de cogestion sont les suivantes : la planification et l’évaluation des activités de formation, l’analyse de projets de développement, l’élaboration de plans d’action et la réflexion sur les problématiques éducatives et langagières reliées à la formation des enseignants et des autres ressources en éducation des écoles.

 École Ikaarvik de Puvirnituq                           

École Ikaarvik de Puvirnituq                                                                            Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue