Un microprogramme de 1er cycle de formation à l'enseignement d'une langue seconde en contexte autochtone


le 7 janvier 2014

Un microprogramme de 1er cycle de formation à l'enseignement d'une langue seconde en contexte autochtone

Publié le 7 janvier 2014

Dans le cadre de la recherche Yawanda : La revitalisation de la langue huronne-wendat (Dorais et al, 2007 à 2012), le Conseil en éducation des Premières nations (CEPN), à l’initiative de l’établissement scolaire de Wendake et avec la collaboration de celui de Pikogan, demande à l’UQAT en 2007 de développer un programme de formation à l’enseignement d’une langue seconde en contexte autochtone. Cette langue est une langue autochtone dont il n’existe plus de locuteurs ou une langue menacée d’extinction.

Une démarche de développement de programme en partenariat, acceptée par tous, a servi de toile de fond tout au long du travail de l’équipe de base (Y. da Silveira, G. Maheux, S. Basile et Y. Sioui) dans ses interactions avec les représentants en éducation des différentes communautés des Premières Nations (Huronne-Wendat de Wendake, Innue de Mashteuiatsh, Atikamekw de Wemotaci et Manawan, Anicipapek de Lac-Simon, Kitcisakik et Pikogan) qui ont participé au projet. Grâce à cette démarche, les représentants en éducation des communautés concernées ont eu l’opportunité de participer à l’identification des besoins spécifiques des Premières Nations quant au contenu du programme, à sa structure et aux modalités de son offre et, ce faisant, de contribuer à l’élaboration d’un programme sur mesure en vue de répondre à ces besoins. Un protocole d’entente entre l’UQAT et le CEPN concernant l’offre du microprogramme ainsi qu’un comité de gestion bipartite du programme afférent ont été mis sur pied et ont encadré le programme de 2008 à 2011.

L’objectif général du Microprogramme de 1er cycle de formation à l'enseignement d'une langue seconde en contexte autochtone est de répondre aux besoins professionnels d’enseignants qui doivent développer des compétences liées à l’enseignement d’une langue seconde en contexte de diglossie, de bilinguisme et de biculturalisme.

Six étudiants innus et huron-wendat ont gradué du Microprogramme de premier cycle de formation à l'enseignement d'une langue seconde en contexte autochtone en 2011.

Responsable du microprogramme : Maria-Lourdes Lira-Gonzales